Démystifions le secteur du recouvrement !

Qui parmi vous connaît réellement l’activité du recouvrement ? Vous avez bien une vague idée de l’activité, mais sa forme, sa vocation profonde vous échappe. La profession du recouvrement existe bel et bien depuis le moyen âge mais les chasseurs de dettes ont changé de forme et d’outils !

Dans cette période d’instabilité économique, le recouvrement et son savoir faire spécifique, qui s’est structuré au cours des dernières décennies, sont primordiaux pour fluidifier les ressources économiques des entreprises et favoriser ainsi l’investissement. Auriez-vous imaginé qu’un professionnel du Recouvrement puisse agir à la fois comme médiateurs dans la relation commerciale, conseillers en gestion du poste client et acteurs dans la chaîne de paiement ? Pour Christian Aubart, Président du Medef Aquitaine, « le recouvrement est indispensable dans notre système économique. L’entreprise créancière ne pouvant se permettre d’aller à la rupture définitive, les spécialistes du recouvrement peuvent contribuer à maintenir la relation commerciale ».

Trois quarts des entreprises allemandes paient leurs factures en temps et en heure, contre moins d’un tiers des entreprises françaises. Le secteur du Recouvrement tend à combattre cette mauvaise habitude en se positionnant aux côtés des entreprises en tant que partenaire plutôt qu’en tant que prestataire extérieur. C’est là que le secteur doit aujourd’hui se battre pour obtenir l’image que son activité mérite. Cette phrase prononcée par un spécialiste économique résume bien l’importance du Recouvrement dans cette période de ralentissement économique : «Le secteur du recouvrement de créances présente une vraie valeur ajoutée, car ce qui est du domaine des liquidités et du cash est stratégique au vu du contexte: la croissance est lente – avec ce que cela suppose de problèmes potentiels de trésorerie – dans un environnement compétitif où l’on a besoin d’investissements importants. Pour des raisons économiques et réglementaires, les banques prêtent peu et les entreprises doivent investir par leurs propres moyens. Du point de vue macro-économique, le recouvrement, en permettant aux entreprises de récupérer des liquidités, est un dispositif central ».

La FIGEC, Fédération Nationale de l’Information d’entreprise et de la Gestion de Créances, a réalisé à la fin de l’année 2014 un intéressant Livre Blanc sur le secteur : « Le recouvrement de créances, enjeux et perspectives ». Gayssot Recouvrement propose ici sa lecture, pour ceux qui seraient intéressés pour en savoir plus sur ce secteur méconnu mais si important dans son rôle de facilitateur.

Inscrivez vous à notre newsletter

Et tenez vous informé de l'actualité du recouvrement